Qu'est-ce que l'escrime?

L'escrime est avant tout un sport de combat et celui-ci peut se pratiquer à l'aide de trois armes différentes: le fleuret, l'épée et le sabre. Ces trois armes ont chacune leurs particularités.

Ce sport, qui était auparavant réservé à une élite sociale ou professionnelle telle l'armée, s'est démocratisé pour devenir un sport accessible à tous aussi bien fille que garçon et il peut se pratiquer à tout âge. Il est évident que les armes ainsi que les équipements de protection sont adaptés à cet âge et à la morphologie de chaque personne. Tout cela est encadré par des entraineurs qui sont les Maîtres d'Armes, les Prévots et les Initiateurs (les trois grades de formations reconnus officiellement en Belgique).

L'escrime est un des sports les plus anciens et a d'ailleurs sa place aux Jeux Olympiques depuis de nombreuses années. Mais il est en évolution avec notamment les améliorations apportées à l'équipement du sportif comme les armes ou les protections mais aussi avec l'apparition depuis un certain temps de l'appareillage électrique. 

 

capture-d-ecran-2012-10-06-a-02-30-21.png

L'équipement

Il y a tout un équipement destiné à pratiquer l'escrime dans des conditions de sécurités optimales. Ces conditions sont fixées de manière très stricte par la FIE (Fédération Internationale d'Escrime). Nous allons commencer par le haut:

Le masque: il est composé de plusieurs éléments. Il y a tout d'abord un grillage qui protège l'entiereté du visage. Ensuite, il y a un petite partie métallique à l'arrière de la tête permettant de maintenir le masque sur cette dernière. Enfin, il y a un morceau de tissu protégeant le cou et qui se nomme la bavette.

La veste: il s'agit d'un vêtement protégeant les bras ainsi que le tronc. La veste est composée d'un tissu particulièrement résistant s'apparentant à celui utilisé dans la confection des gilets pare-balles. 

La sous-veste ou sous-cuirasse: elle est facultative lors des entrainements mais obligatoire lorsque l'on part en compétition. Il s'agit d'un protection supplémentaire qui se place, comme son nom l'indique, sous la veste précédemment citée.

Le gant: il est bien souvent fabriqué en cuir et sert de protection aux coups portés à la main tenant l'arme. Il est aussi doté d'une courte manchette qui permet d'éviter que la lame ne vienne se glisser entre le gant et la manche de la veste.

Le pantalon: composé dans le même matériaux que la veste, il protège le bassin ainsi que les cuisses et les genoux.

Les chaussettes et les chaussures: les chaussettes ont pour vocation de protéger les mollets tandis que les chaussures n'ont pas de particularité bien que des chaussures spécifiques à l'escrime se développent de plus en plus.

 

Il y a aussi du matériel électrique mais il est plus particulier aux différentes armes.

Le fleuret

Le fleuret est une arme d'étude et est à la base de l'enseignement de l'escrime. C'est donc celle-ci qui est utilisée par les débutants.

Il s'agit d'une arme dite d'estoc, cela signifie que l'on ne peut porter le coup à l'adversaire qu'avec la pointe de la lame. La taille et le poids du fleuret varie selon le tireur qui l'utilise mais sa taille n'excède pas les 110 cm et son poids tourne aux alentours des 500 gr.

L'arme doit son nom à la fleur de laine que l'on enroulait autrefois autour de la pointe afin d'éviter les blessures lors des entrainements. Aujourd'hui, la petite protection présente sur la pointe du fleuret mais aussi sur les autres armes est appellée la mouche.

Enfin, selon les conventions, le tireur utilisant un fleuret (fleurettiste) doit prendre la priorité sur son adverdsaire pour gagner le point en touchant et il ne peut toucher celui-ci que sur la surface dite valable du corps de ce dernier. Ainsi, au fleuret, on ne touche que le tronc du corps comme représenté ci-dessous.

 

fleuret-1.png

En rouge, vous pouvez voir la surface valable lors d'une touche au fleuret.

 

Source image: http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Fencing_foil_valid_surfaces.svg

L'épée

Tout comme le fleuret, l'épée est une arme d'estoc et l'on ne peut donc toucher qu'avec la pointe de l'arme.

Elle est considérée comme l'arme de duel par excellence puisque c'est l'épée qui fut utilisée lors des combats d'antan. On peut toujours la voir à la télévision dans les films de cape et ... d'épée!

Outre son histoire sanglante, elle est fort appréciée des tireurs car son utilisation, contrairement à celle du fleuret et du sabre, n'est régie que par peu de conventions. En effet, l'épéiste ne doit pas prendre de priorité (inexistante en épée) sur son adversaire et la surface valable de l'épée est l'entièreté du corps ce qui ne manque pas d'ajouter un peu de réalisme aux matchs actuels. 

Enfin, l'épée a une taille totale de 110 cm avec un poids légèrement plus élevé que celui du fleuret qui tourne autour de 770 gr.

epee.png

En rouge, vous pouvez voir la surface valable à l'épée.

 

Source image: http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Fencing_epee_valid_surfaces.svg

Le sabre

Enfin, voici le sabre. C'est une arme dite de cavalerie car elle fut utilisée autrefois par les cavaliers dans l'armée.

Comme les deux armes précédentes, le sabre est une arme d'estoc mais aussi de taille et de contre-taille. On peut donc toucher son adversaire avec la pointe et les tranchants de la lame. Rassurez-vous le tranchant ne porte ce nom que par habitude car aucune des armes à l'escrime n'est coupante ou tranchante puisque les côtés des lames sont plats étant toutes quadrangulaires ou triangulaires. D'ailleurs, le tranchant est aussi appelé le plat de la lame.

Il existe une surface valable bien définie au sabre et elle comprend tout ce qui se situe au dessus de la ceinture.

sabre.png

En rouge, vous pouvez voir la surface valabre au sabre.

 

Source image: http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Fencing_saber_valid_surfaces.svg